Site Meter

mardi 11 janvier 2011

Le journaliste n'est pas parfait ! Le blogueur non plus...



Miroir

Ce matin, la Nouvelle République a enfin (smiley, hein ^^) publié un article sur l'apéro facebook organisé à la préfecture le soir du nouvel an, soit 3 jours après l'entrefilet paru dans Marianne :

Des vols lors d'un réveillon chez le préfet (La NR du 11/01/2011)

Une enquête a été confiée à la police judiciaire de Tours suite à des plaintes déposées après une soirée qui s'est déroulée dans les appartements privés du préfet, le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre.
La fête était organisée par les deux filles de la compagne du préfet qui avaient été autorisées à inviter quelques amis. Finalement, les copains en ont eux-mêmes convié d'autres par Textos et le nombre de participants a atteint une vingtaine de personnes.
Aucune dégradation ni aucun vol n'ont été commis dans les locaux de la préfecture. Les victimes sont principalement des jeunes ayant pris part à la fête et les organisatrices de la soirée. Les objets dérobés concernent des téléphones portables et de l'argent.

Bon, allez, j'avoue... Je crois que je me suis emballé et que j'ai dégainé trop vite... Dans ce retard de l'info locale - La NR principalement (Mourad Guichard de Libé Orléans, étant tout seul et expatrié dans le Loiret / La Tribune de Tours étant fermée pour congés de Noêl) - j'y ai vu au premier abord une censure, voir une autocensure par les journalistes eux-même... Après discussion (téléphone ou email) avec les intéressés, la raison pour laquelle cette info n'a pas été traitée en temps et en heure est beaucoup plus basique : Le journaliste n'est pas parfait !

Comme j'ai pu le dire à un jeune journaliste, moi, le lecteur lamda a une vision "fantasmée" du journaliste : il voit tout, il sait tout... Et bien, non, les canaux habituels de collecte d'informations n'ont pas fonctionné pour notre "affaire"... Il a fallu attendre une semaine pour qu'un journaliste de Marianne se fasse l'écho d'une info probablement venue de Marrakesh pour que la fiesta des filles du préfet d'Indre-et-Loire fuite dans les médias... C'est aussi simple que ça !

Néanmoins, ce billet m'a appris plusieurs choses :

- Les journalistes (même s'ils se sentent attaqués par ce genre de billet) devraient être beaucoup plus pédagogue dans leurs interventions. Il ne fallait pas voir de la malveillance ou de la méchanceté dans les réactions ou dans mon billet... Il fallait y voir un besoin de compréhension... (Mais c'est quand même très sympa que M.Gd est participé au débat ^^)

- C'est dans ces occasions qu'on voit l'intérêt du blog de La NR (qui est malheureusement inactif aujourd'hui)... On aurait pu imaginer un billet chez eux pour expliquer pourquoi l'info n'était toujours pas passée dans le journal... Cela aurait permis de déplacer le débat sur leur terrain avec des journalistes qui peuvent s'exprimer officiellement et expliquer leur métier au grand public... J'espère donc revoir prochainement ce blog refonctionner afin qu'il soit un vrai outil de communication entre la rédaction et les lecteurs... On aura surement bcp d'autres sujets à traiter à l'avenir ^^

Pour finir, pour excuser mes raccourcis et mes erreurs, juste une chose : je ne suis pas parfait ! je ne suis qu'un blogueur...

6 commentaires:

  1. l'humilité est une valeur en perdition, ça fait du bien de la retrouver en quelques endroits, ça redonne confiance...

    Non, on n'est pas parfait. C'est bien d'en être conscient... Des journalistes, politiques, ou pleins d'autres, y gagneraient à le reconnaitre.

    Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  2. Oui bon billet.

    C'est encore plus vrai quand tu habites à Paris ou en banlieue : tu n'as aucune manière d'être informé (il n'y a pas de PQR, même si Le Parisien fait office) et donc tu fais la gueule quand Le Parisien en question ne traite pas un sujet...

    RépondreSupprimer
  3. De qui se moque t-on ? Neuf jours pour un journaliste localier pour récupérer une information dont tout le commissariat et le palais de Justice devaient se gondoler, ce n'est pas vraiment du boulot. La Nouvelle République était déjà passée il y a quelques semaines à côté d'un autre fait divers révélé par Le Parisien, celui du doigt dans le camembert... C'est franchement pas du boulot sérieux.

    RépondreSupprimer
  4. @Falconhill

    Faut que j'arrête de m'excuser ^^

    @Matfanus

    Ah bon ?

    @Nicolas

    Oui, nous sommes tributaire du titre PQR du coin (souvent seul donc sans concurrent !)... Y a bien twitter et peu Facebook, mais c'est pas suffisant :-/

    @Victor

    Errare humanum est, perseverare diabolicum ^^

    RépondreSupprimer
  5. @dadavidov : oui très bon vu que je suis d'accord avec toi ;-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires ANONYMES ne sont pas acceptés. Merci de prendre au moins un pseudo SVP ;-)))

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...